mardi 24 mai 2016

Jean-Sébastien et Cie













Le «concerto» est à l’honneur de la 9e édition de Passe ton Bach d'abord !, festival toulousain dédié à la musique de Jean-Sébastien Bach.

Le festival toulousain Passe ton Bach d'abord! introduit chaque année la musique de Jean-Sébastien Bach dans des sites inattendus ou patrimoniaux de la Ville rose, le temps d'un week-end de concerts – dont plusieurs sont accessibles gratuitement. Dirigé par Michel Brun, organisateur de la manifestation, l’Ensemble baroque de Toulouse et ses invités se produiront dans une foule de lieux, dont la cathédrale Saint-Étienne, les églises Saint-Pierre-des-Chartreux et Saint-Exupère, la chapelle Sainte-Anne, la chapelle des Carmélites, le Temple du Salin, la cour de l’Hôtel d’Assézat, l’Hôtel-Dieu, l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines, le Muséum, le musée des Augustins, les Jacobins, la bibliothèque méridionale, le Théâtre du Grand-Rond, le Bijou, la salle du Sénéchal, etc. Grâce à un partenariat avec Culture Bars-Bars, quelques estaminets (l’Internazionale, l’Obohem, le Blind Tiger, le Breughel l’Ancien, Ô Boudu Pont, le Filochard) accueilleront de jeunes musiciens.


Pour cette neuvième édition, Passe ton Bach d’abord! propose une exploration du domaine du Concerto : «Ceux de Bach bien sûr, et ils seront nombreux (concertos pour claviers, pour hautbois, Brandebourgeois…), mais aussi ceux de son entourage, à commencer par le plus génial de tous dans ce domaine, Antonio Vivaldi et ses "Quatre Saisons". L’un de ses fils sera présent également, Carl Philipp Emanuel, auteur d’un sublime concerto pour violoncelle. Mais Bach n’a pas fini de vous surprendre, lui qui sait inspirer des dialogues improbables, qu’ils soient recueillis entre un clavecin et la danse Nô, exubérants entre trois marimbas, ou étincelants au son des cuivres d’un groupe de jazz-rock…», annonce Michel Brun.


Si les musiciens et les choristes de l’Ensemble Baroque de Toulouse occupent une partie de la programmation, ils invitent plusieurs artistes. Ainsi, la talentueuse Ophélie Gaillard (photo) interprètera le fameux concerto de C.P.E. Bach avec l’EBT, lors de la soirée d’ouverture, mais aussi des suites pour violoncelle de J.S. Bach et de Cassadó. Les concertos pour claviers de J.S. Bach seront donnés par Denis Pascal et Laurent Molinès, et le Sixième concerto Brandebourgeois par l’ensemble Elseneur dirigé par Sylvie Mocquet. On annonce les performances de la claveciniste Yasuko Uyama-Bouvard, de l’organiste Michel Bouvard, du duo formé par la violoniste Odile Edouard et l’organiste Freddy Eichelberger, du quintette de cuivres Aerïs, ou encore de l’ensemble Ausonia, ainsi que de nombreux élèves des classes des conservatoires de Toulouse, de Montauban ou de Pau, sans oublier les orchestres et chœurs amateurs de la Ville rose.


Cette édition s’enrichit d’une programmation dédiée aux musiques actuelles, avec notamment le guitariste Dani Figueras – fils de la soprano Montserrat Figueras et de Jordi Savall –, le pianiste Louis Rodet, le Funambule Trio, l’Orchestre de Chambre d’Hôte, et le groupe The Handbangers. Comme chaque année, tout le monde se réunira à la cathédrale Saint-Étienne, lors du concert de clôture du festival, avec au programme la dernière Cantate sans Filet de la saison. Ce cycle entamé en 2007 par l’orchestre et le chœur de l’EBT s’étalera sur vingt-cinq ans, le temps nécessaire pour jouer l’intégralité des 200 cantates de Bach.


Jérôme Gac

O. Gaillard © Caroline Doutre


Passe ton Bach d'abord, du vendredi 3 au dimanche 5 juin, à Toulouse.
Tél. : 06 28 02 30 62.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire