lundi 21 novembre 2016

Le DJ et la symphonie









 









Le DJ américain Jeff Mills mixe à la Halle aux Grains avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, placé sous la direction de Christophe Mangou.
 

Pionnier de la techno à l’aube des 90’s, le DJ américain Jeff Mills lorgne du côté du cinéma durant les années 2000, composant notamment une musique pour le film "Metropolis" de Fritz Lang, réalisant des installations en hommage à "2001 : l'odyssée de l'espace" ou à des films de Buster Keaton. S’intégrant alors dans la sphère de l’art contemporain, il livre des installations vidéo et sonores, comme cette série conçue pour l’exposition dédiée au futurisme au Centre Pompidou, à Paris. Élargissant encore ses horizons artistiques, Jeff Mills collabore fréquemment depuis une dizaine d’années avec des orchestres symphoniques : «J'ai besoin d'essayer de nouvelles choses. Il n'aurait pas été acceptable, il y a quinze ans, de demander à un musicien de jouer cette musique. Aujourd'hui, ça l'est. En revanche, expliquer à quatre-vingts personnes pourquoi ils doivent le faire et pourquoi c'est acceptable, là est la vraie difficulté», déclarait-il en 2005, lors du concert de l'Orchestre national de Montpellier sous le pont du Gard.

 À la Halle aux Grains, il donnera avec l'Orchestre national du Capitole de Toulouse "Light from the Outside World", œuvre arrangée par le compositeur français Thomas Roussel qu’il interprète partout dans le monde avec le chef français Christophe Mangou. «Light from the outside world" explore la force majeure qui réside dans notre Soleil le plus proche. Les constantes impulsions d’énergie qui nous confèrent notre vie physique et spirituelle afin que nous puissions continuer à irradier dans la spirale en expansion de l’évolution humaine», prévient Jeff Mills.

Jérôme Gac

 

Jeudi 1er et vendredi 2 décembre, 20h00, à la Halle aux Grains,
place Dupuy, Toulouse. Tél. : 05 61 63 13 13.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire